Accueil » Actualites Ofor » DYSFONCTIONNEMENTS DES FORAGES A TOUBA : bientôt un système de télégestion

DYSFONCTIONNEMENTS DES FORAGES A TOUBA : bientôt un système de télégestion


Mardi 14 mai 2024

L’Office des Forages Ruraux (OFOR) va mettre en place un système de télégestion des ouvrages hydrauliques de Touba, a annoncé son Directeur Général Hamade Ndiaye au cours de la réunion du Cadre Local de Concertation des Acteurs de l’Eau et de l’Assainissement (CLCAEA) tenue le mercredi 08 mai 2024 à la mairie de la ville. L’objectif, selon Hamade Ndiaye, est de mieux surveiller les forages afin de prévenir les pannes et autres dysfonctionnements surtout lors des événements religieux tels que le grand Magal de Touba.

Les pannes de forages et de pompes au niveau des installations de Touba préoccupent l’Etat du Sénégal. C’est pourquoi l’Office des Forages Ruraux travaille à trouver des solutions idoines en optant pour la mise en place de moyens techniques pour parer aux dysfonctionnements souvent notés dans l’approvisionnement en eau potable.

« Il y aura un système de télégestion qui sera mis en place pour prévoir certaines pannes et éviter les pompes grillées et que le stress hydrique soit ressenti automatiquement au niveau des populations », a annoncé le Directeur Général de l’OFOR Hamade Ndiaye.

Lors de la réunion du Cadre Local de Concertation des Acteurs de l’Eau et de l’Assainissement (CLCAEA) convoquée par le Sous-préfet de Ndame Abdoulaye Kharma le mercredi 08 mai 2024 dans la salle de délibérations de la mairie de Touba-Mosquée, M. Ndiaye a insisté sur la nécessité de doter la ville de Touba d’une technologie de surveillance de ses 42 forages identifiés surtout lors du grand Magal où la demande est beaucoup plus accrue.

« Deux forages sur trois qui étaient à l’arrêt sont rétablis. Il s’agit des forages de Darou Karim et de Touba Ndiarème tandis que des interventions seront faites sur le forage de Disso », a-t-il expliqué.

Cette rencontre a permis également de discuter et d’échanger avec tous les acteurs représentés (les autorités administratives, le Comité d’organisation du grand Magal de Touba, Maou Rahmati, Touba Ca Kanam, la Mairie de Touba-Mosquée, RETETE, entre autres) sur les préparatifs du grand Magal de Touba et les problématiques sur le niveau du stockage de l’eau. A ce niveau, le Directeur Général de l’OFOR apporte la bonne nouvelle qui va régler en grande partie le problème de stockage du liquide précieux. 

« Actuellement l’Etat du Sénégal est en train de construire deux (02) unités de stockage de 6 000 m3 et un château d’eau de 500 m3 », a rassuré Hamade Ndiaye qui annonce dans ce sillage qu’un grand programme de réhabilitation des châteaux d’eau est en cours.

Pour M. Ndiaye, « des solutions conjoncturelles seront apportées. A côté, les solutions structurelles qui sont prévues sont présentement sur la table des autorités. Juste comprendre qu’il nous faudrait avoir leurs avis et recommandations pour pouvoir démarrer », dit-il.  

S’agissant de l’alimentation en électricité des forages, le Directeur Général de l’OFOR se dit rassuré des informations qu’il a reçu de la SENELEC pour la mise en service prochaine des cinq (05) forages qui avaient un problème d’électricité notamment Alieu, Bagdad, Darou Khafour, Héliport et Fatloul Fatah. « Tous ces forages, s’ils sont mis en service, le stress hydrique diminuera certainement à Touba ».

Pour sa part, le Sous-préfet de Ndame Abdoulaye Kharma a indiqué que toutes les solutions pour régler la problématique de l’eau à Touba ont été notées. « A la suite des recommandations qui ont été faites lors de la première réunion tenue au mois de février dernier, le Cadre Local de Concertation des Acteurs de l’Eau et de l’Assainissement a été réactivé. C’est dans cette dynamique que nous avons jugé utile, compte tenu de la situation de pénurie et de tension hydrique à Touba, de convoquer cette importante rencontre à laquelle tous les acteurs sont conviés », a-t-il souligné. Il ajoute que les recommandations issues de la rencontre seront soumises aux autorités qui vont donner des orientations.

« Je vais les soumettre aux autorités pour aboutir à un plan d’action prioritaire qui sera respecté par tous les acteurs », a dit Abdoulaye Kharma qui n’a pas manqué de remercier le Directeur Général de l’OFOR « qui a bien voulu participer à ce conclave pour partager avec nous l’essentiel des difficultés auxquelles les populations de Touba sont confrontées ».   

Voir les photos : http://forages-ruraux.sn/revivez-en-images-la-reunion-du-cadre-local-de-...

Voir la vidéo : https://youtu.be/ZnFflsP_XYs