Accueil » Actualites Ofor » Touba Toul : le château d'eau de Ndiakhou réalisé à 95%

Touba Toul : le château d'eau de Ndiakhou réalisé à 95%


Lundi 19 avril 2021

Un nouveau jour se lève à Ndiakhou, un village de la commune de Touba Toul, dans le département de Thiès. Un château d'eau neuf d’une capacité de 150 mètres cubes a été réalisé par l'Office des Forages Ruraux (OFOR), dans le cadre du Projet Eau et Assainissement en Milieu Rural (PEAMIR).

 

En effet, l'OFOR a remplacé le réservoir au sol d'une capacité de 30 m3 qui existait sur le site par un château d'eau de 150 m3 sur 20 mètres de hauteur. Ce, pour améliorer les conditions de vie des populations à travers l'accès à l'eau potable. Ce joyau flambant neuf va desservir plusieurs localités environnantes de Ndiakhou.

 

Une grande satisfaction pour les bénéficiaires qui, par la voix du maire de la commune de Touba Toul, remercient les efforts consentis par l'Etat du Sénégal à travers l'OFOR. C'était en marge de la visite de chantier du Directeur Général de l'Office.

 

"C'est une grande satisfaction pour les populations. Cet ouvrage vient renforcer le taux de couverture de la commune qui est de 90%", a fait remarquer Daouda Tine qui assure que sa municipalité contribuera à l’élargissement de la fourniture d’eau à d’autres villages qui, jusque-là, allaient s’approvisionner à Ndiéyène Sirakh.

 

L’adjoint au sous-préfet de Thiénaba, Mamoudou Sy, quant à lui, a invité le DG de l'OFOR à continuer à accompagner la commune de Touba Toul, dont quelques-uns des 96 villages ne sont pas encore raccordés à l’eau courante.

 

L'ouvrage, réalisé à 95%, a coûté près de 85 millions de francs Cfa,compte tenu des travaux annexes, portant sur la clôture en grillage pour sécuriser le site, la réhabilitation de la cabine de pompage et du logement du conducteur.

 

Des équipements, composés notamment d’une pompe à eau et d’un groupe électrogène, seront acquis prochainement, a assuré Seyni Ndao. 

 

L’OFOR a promis une extension du réseau au moins à quatre villages qui n’étaient pas prévus dans le réseau initial.

 

L’infrastructure disposera aussi d’un système de chloration pour améliorer la qualité de l’eau.